La grande magie des tout petits 2.0

Mon livre « La grande magie des tout petits » publié en mars 2004 est aujourd’hui, après 4 éditions, totalement épuisé.

Je n’ai pas souhaité sortir une 5e édition de « La grande magie des tout petits », car je crois qu’un livre sur ce sujet mérite de suivre l’évolution des enfants et plus de 10 ans sont largement suffisants pour constater ce changement.

Couverture de l'ouvrage "La Grande Magie des Tout Petits 2.0" de Peter DIN
Couverture de l’ouvrage « La Grande Magie des Tout Petits 2.0 » de Peter DIN

Aussi, j’ai profité de tout nouveaux apports, de nouvelles formations et rencontres pour reprendre le texte et le corriger, l’enrichir, l’augmenter afin de proposer aux lecteurs une version 2.0 plus conforme à notre époque.

Mon éditeur, me réclame ce travail depuis près de 2 ans, mais je n’avais pas envie de me remettre dans un processus de publication fastidieux (lecture, relecture, corrections, mise en page, impression, publicité…).

Aussi, j’ai décidé de vous offrir cette réédition enrichie et augmentée.

J’espère qu’elle vous plaira et que je pourrais compter sur vos retours et commentaires, afin de continuer à progresser dans ce domaine tellement riche et pointu.

Cette publication ce fera en « épisodes », et sera sans doute l’objet d’une publication classique dans quelque temps, si l’envie de posséder un livre papier se fait toujours sentir.

Merci à vous de me lire et merci surtout pour vos retours, qui je l’espère seront plus riches qu’un simple smiley de satisfaction ou un merci de circonstances.

Car je suis certain, que vous avez plein de questions, concernant la magie pour les enfants, que beaucoup pratiquent… sans la connaitre ou la comprendre vraiment.

Avant-Propos

Il y a un peu plus de 10 ans, j’écrivais «La Grande Magie des tout petits», un livre qui me tenait à cœur, car entièrement consacré à ma passion : le spectacle et la magie destinés aux plus jeunes.

Aujourd’hui, après quatre éditions, ce livre est épuisé et au vu de ce que j’ai pu apprendre, confirmer ou découvrit tout au long de ces dix dernières années, il était temps de remettre le travail sur l’établi et de proposer une version 2.0, qui je l’espère saura intéresser le magicien qui souhaiterait se «lancer» dans l’aventure.

La petite fille qui illustre la couverture de ce livre avait 5 ans lors de la première sortie de cet ouvrage.

Aujourd’hui, c’est une jeune femme de 20 ans qui a choisi aussi, – est-ce vraiment un hasard ? – de se consacrer aux enfants, en préparant un diplôme d’E.J.E. (Éducatrice de Jeunes Enfants). C’est en partie avec elle et grâce à elle, que j’ai pu mettre des noms, des théories pédagogiques, sur ce qui n’était encore que des intuitions guidées par l’expérience.

Le but de ce livre « La grande magie des tout petits 2.0 », à la fois nouveau et ancien, est de vous proposer un autre regard, une autre exigence, une véritable compétence et un enrichissement personnel.

Le Magicien du XXIe siècle, ne peut être un simple exécutant de trucs, un démonstrateur de puzzles ou de gadgets créés par des inventeurs pleins d’ingéniosité, mais dont la motivation n’est pas toujours celle de répondre à un véritable travail ludique et pédagogique qui permettrait aux enfants de découvrir la magie en suivant leur rythme biologique, cognitif et intellectuel.

«Pourquoi», a toujours été pour moi, le mot primordial.

Cette conjonction me tient lieu à la fois d’aiguillon pour avancer et de garde-fou pour ne pas me tromper ou m’égarer.

Je vous propose que ce tout petit mot, devienne tout au long de ces pages un guide infaillible, un excellent pédagogue qui vous apprendra à appréhender par vous-même et par votre réflexion ce que l’étude des livres et des DVD ne vous aura pas permis encore de comprendre, ou de découvrir.

Parmi les grands pédagogues dont j’ai pu découvrir les travaux, il en est un qui a tout particulièrement parlé à mon cœur.

Ce n’est pas le plus connu de par son nom, mais chacun a sans doute croisé sa terrible histoire au fil d’une lecture, d’un film, d’une conférence d’Histoire ou d’une commémoration.

Il s’appelait Januz Korzsak[1]

Janusz_Korczak-189x300Il était polonais, né en 1878, élevé dans la rigueur des institutions d’une Pologne occupée par la Russie, du tout début du XXe siècle au sein d’une famille trop tôt marquée par la folie et le suicide du père.

Il en avait gardé une profonde fêlure, qui fut son cheval de bataille tout au long de sa vie : le respect des enfants.

Leur droit à la justice, leur capacité à se prendre en responsabilité.

Ce qui ne veut pas dire : se prendre en charge. Car cela est du devoir de ceux qui en ont la garde, parents, famille ou éducateurs.

Son dévouement le conduira au plus profond de l’horreur et de la barbarie. Là, où l’homme fait douter de son humanité.

Jusqu’à ce jour de 1944 où il gravira la passerelle de bois d’un wagon plombé à la tête de la colonne d’enfants, qu’il avait sauvé de la peur jusqu’à la dernière seconde.

Bannière au vent et sourire aux lèvres, il disparaissait avec eux dans les flammes d’un four crématoire du sinistre camp de Treblinka.

Il avait eu le choix, il aurait pu s’épargner cette fin. Son passeport vers la liberté était prêt, mais ce ne fut jamais pour lui une option envisageable.

Ne me tenez pas rigueur d’ouvrir La grande magie des tout petits par un avant-propos si éloigné de nos simples préoccupations d’amuseur public.

Mais bien que le rôle du magicien se borne à divertir, il ne lui en reste pas moins la possibilité de le faire avec le profond désir d’apporter une petite pierre à la construction intellectuelle et sociale des enfants. Ce désir guide de plus en plus ma vie, mes réflexions et mon travail.

Aussi c’est par les mots de Januz Korzsak, que je souhaiterai conclure cette préface et ouvrir la voie à la réflexion au sujet de ce que doit être et ce que sera pour vous, je l’espère, la ligne de conduite de votre approche des enfants…

Bonne lecture… Peter Din

22 septembre 2015

Monument à Janusz Korszak cimetière juif de Varsovie. (photo libre de droit - Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Poland- auteur Jolanta Dyr)
Monument à Janusz Korszak cimetière juif de Varsovie. (photo libre de droit – Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Poland- auteur Jolanta Dyr)

« Vous dites :

C’est épuisant de s’occuper des enfants.

Vous avez raison.

Vous ajoutez :

Parce ce que nous devons nous mettre à leur niveau, nous baisser, nous pencher, nous courber, nous rapetisser.

Là, vous vous trompez, ce n’est pas tant cela qui fatigue le plus, que le fait d’être obligé de nous élever jusqu’à la hauteur de leurs sentiments.

De nous élever, nous étirer, nous mettre sur la pointe des pieds, nous tendre.

Pour ne pas les blesser. »

Janusz Korczak, prologue de quand je redeviendrai petit, Traduction afjk (révisée en 2007).

[1] Januz Korzack (de son véritable nom Henryk Goldzmitt) écrit en 1928 «Le droit de l’enfant au respect» qui préfigure avec beaucoup d’avance, ce qui deviendra «La déclaration des droits de l’enfant» avec la déclaration de Genève en 1924 ou celle des Nations unies de 1959 et enfin la Convention des Nations Unies des droits de l’enfant de 1989, ratifiée par la France en 1990. (en savoir plus)

Deux regards vers le même imaginaire... Le Magicien Voyageur au théâtre l’Alambic Comédie, photo Mikelkl, novembre 2011.
Deux regards vers le même imaginaire…
Le Magicien Voyageur au théâtre l’Alambic Comédie, photo MikelKL, novembre 2011.

Prologue

Lorsque je me suis dirigé vers une « spécialisation » magie pour enfants, la documentation était rare, on trouvait les excellent livres de Jean de Merry, Jean Merlin, Trevor Lewis, on pouvait assister aux conférences de Gérard Bakner ou Claude Gilson… Mais cela restait souvent et avant tout des descriptions de tours ou de routines et ce n’est pas ce dont j’avais besoin.

Alors, j’ai essayé d’écrire le livre que j’aurais aimé trouver à cette époque, après 11 ans mais le plus difficile, sans doute, est de vouloir reprendre son propre travail en espérant ne pas le dénaturer.

Cependant, il semblerait que dans la littérature magique traditionnelle, la magie appliquée aux enfants de moins de 6 ans, soit à ce jour, toujours aussi peu abordée.

Ce sont encore la plupart du temps les mêmes compilations de tours et de trucs qui n’abordent que de très loin, ce qui à mon sens, fait la difficulté de ce genre de spectacle : le contact et le «savoir-faire» très particulier que l’on doit mettre en œuvre avec un public aussi jeune.

Ce qui était vrai à mes débuts, l’est toujours aujourd’hui. Bien que quelques publications commencent à sortir sur le marché depuis quelques temps.

Les Comédies Magiques pour Enfants de Sébastien DELSAUT et Nicolas GOUBET
Les Comédies Magiques pour Enfants de Sébastien DELSAUT et Nicolas GOUBET

Je pense, pour le plus récent au livre de Sébastien Delsaut et Nicolas Goubet « Les comédies magiques pour les enfants ».

J’ai eu le plaisir de présenter pour la première fois, ma conférence sur la Grande Magie des Tout Petits à Saint-Martin de Crau chez notre ami Sébastien Delsaut.

La boucle est donc bouclé et même si cela serait prétentieux d’y voir une forme de filiation, je suis très heureux de voir la magie pour enfants de plus en plus souvent à l’affiche et sur les étagères des bibliothèques magiques, si la première version de cet ouvrage, fut une source d’inspiration ou de prise de conscience pour certains magiciens, mon passage dans ce métier n’aura pas été totalement inutile.

Aussi, c’est toujours avec la même humilité, mais avec un peu plus d’expérience que je vais, remettre le travail sur l’établi en espérant que celui-ci aide à mieux comprendre ce bien étrange public que compose les enfants.

Je pratique cette spécificité avec un plaisir sans cesse renouvelé et une récompense toujours au rendez-vous.

Pourtant, il faut bien l’avouer, la magie pour enfants n’est pas considérée, loin de là, comme une discipline majeure de la magie.

On regarde toujours avec un peu de condescendance l’artiste qui revendique cette spécificité et qui en plus affirme la préférer à toute autre forme de spectacle.

Il n’y a aucune chance qu’un numéro de magie pour enfants devienne un jour « Grand Prix FISM[2] » — cette catégorie n’étant d’ailleurs pas prévue au règlement — et pourtant je vous l’avoue, je n’échangerai ma place pour rien au monde.

La magie pour enfants est souvent une corde de plus que l’on a à son arc et que l’on tend pour les fêtes de fin d’année en accumulant les prestations d’arbres de Noël à raison de deux ou trois par jour.

Exercice rentable certes, mais bien éloigné de ce que doit être un véritable spectacle pour le jeune public.

Dans ces quelques lignes, je vais surtout me consacrer aux spectacles destinés au très jeune public.

En effet, si beaucoup d’artistes pratiquent la magie pour les enfants au-delà de cinq ans, bien peu se consacrent à la magie ou au spectacle pour les tout-petits.

Mais, soyez conscient que si vous êtes un excellent magicien pour enfants, vous ne pourrez jamais être un médiocre magicien généraliste, car vous aurez acquis une expérience inestimable.

La plupart des conseils que je vais vous donner pour les enfants sont applicables pour les adultes.

Riches d’opportunités et source de satisfactions immenses, les spectacles pour les jeunes enfants deviendront vite pour vous une passion si vous vous donnez un peu la peine de vous y consacrer avec le même enthousiasme qui vous a conduit à pratiquer cette merveilleuse discipline qu’est la magie.

Mon but est de réaliser une sorte de guide, de vous permettre de mieux aborder ce type de spectacle en vous faisant profiter de l’expérience que j’ai acquise au cours de mes années d’activité.

Affiche-le-Magicien-Voyageur2Il ne s’agit en aucun cas d’un recueil de recettes ou de trucs, les tours que je vous présenterai ne sont pour la plupart que des adaptations de grands classiques que j’ai revisitées ou réadaptées au fil du temps.

Je ne suis pas un créateur ou un inventeur de tours. Le tour n’est pour moi que l’accessoire qui me permettra de faire passer une idée ou une émotion.

De plus, tous les effets présentés sont extraits de mes spectacles « Le Magicien voyageur » ou de « La Maison Magique ».

Ils ont donc été testés, « rodés » au contact des enfants, en condition réelle plusieurs fois par semaine dans plusieurs théâtres parisiens sans interruption depuis plus de dix ans.

Afin de rendre cette aventure plus parlante, nous allons accompagner un jeune garçon de 3 ans, Maxime et son grand frère Rémy âgé de 12 ans, celui-ci est parfois un peu agacé par l’obligation d’accompagner son petit frère dans les spectacles, car il trouve que ceux-ci sont trop « bébés ».

Maxime est un bambin fort sympathique, il représente à lui tout seul l’ensemble des enfants auxquels vous aurez à faire face pendant vos spectacles.

Rémy est plus difficile, il est déjà persuadé d’être un adulte. Il ne supporte pas qu’on le prenne pour un petit, alors, malheur à l’artiste qui ne saura pas l’intéresser…

Même si la représentation est destinée aux enfants de l’âge de son frère. Toutes les phrases, tous les mots que je leur prête ont été entendus au cours de mes spectacles et servent d’en-têtes et de titres aux différents chapitres de ce livre.

Mais je vois que l’heure avance et qu’il est temps de vous prendre par la main. Nous allons ensemble pénétrer dans un lieu étrange et parfois un peu inquiétant : le théâtre, car le « pestacle » et la grande magie des tout petits, va bientôt commencer.

[2] La FISM est la Fédération Internationale des Sociétés Magiques organisatrice entres autres du Championnat du Monde de Magie.

À propos de l'auteur: peterdin

Comédien… et un peu plus ! Magicien, ventriloque, metteur en scène spécialisé pour les spectacles jeune public.
Vice-président de la Fédération des Sociétés Magique (FISM).
Auteur de livres de formation à la magie et aux spectacles pour les enfants, conférencier.

a un commentaire à «La grande magie des tout petits 2.0»

Vous pouvez laisser un commentaire ou Rétroliens (trackbacks) cet article.

Laisser un commentaire