Professionnel de la petite enfance

Bébé et la Magie (dernière partie)

Avec l’œil des professionnels de la petite enfance…

Vous avez pu dans les deux précédents articles découvrir mon analyse personnelle de ce travail avec les très jeunes enfants.Mains petite enfance

Il me paraît important de laisser la parole à présent à ceux qui m’ont accueilli avec beaucoup de bienveillance et de confiance. Ils m’ont permis de créer un véritable spectacle de magie pour les petits. Car loin de ma zone de confort habituelle, je rentrais avec cette expérience artistique dans un univers sans référence, où tout était à découvrir.

Je leur ai donc demandé à ces professionnels de la petite enfance, de bien vouloir me rédiger librement un petit compte-rendu qui me permettrait de comparer nos ressentis.

Avec leur aimable autorisation, voici ce rapport en intégralité.

« Mais qui est donc ce monsieur habillé dans un costume orange ?

Un papa, un professionnel …

Mais non !!! C’est le magicien ! Il vient pour nous faire rêver, nous impressionner. »

C’est ainsi qu’un matin de décembre, un magicien accompagné de son petit chien doudou vient à notre rencontre. En tant que professionnels de la petite enfance, nous savons que le spectacle et plus globalement l’art sont essentiels à l’épanouissement et au développement de l‘enfant.EJE au travail en petite enfance C’est pourquoi nous avons décidé de proposer le spectacle de Peter à une dizaine d’enfants de 8 mois à 1 an, 16 enfants de 1 à 2 ans et 10 de 2 à 3 ans. Pourtant, les spectacles de ce type sont souvent réservés aux enfants à partir de 2/3 ans ; ce qui fait de cette intervention une première au sein de notre réseau de plus de 900 crèches présentes dans 3 pays. Notre projet étant tourné autour de l’éveil des 5 sens, ils nous paraissaient évident que la magie serait une bonne médiation. Des yeux qui brillent, des mains qui touchent les rubans, des oreilles à l’écoutent des chansonnettes et un nez flairant un sac en cuir du grenier de papi. Cela suffisait à voir s’émerveiller les enfants devant l’apparition de rubans colorés, l’échange très animé entre le petit chien et les enfants et tant d’autres.

Nous, professionnels, le savons bien il est très difficile pour un inconnu de créer un contact avec des enfants de moins de 3 ans qui commencent à peine à s’ouvrir au monde extérieur.

Pourtant, Peter a de suite su les captiver et créer un lien puissant avec les enfants, et ce même avec les plus jeunes de 8 mois. Cela ne fait nul doute, que sa passion pour les enfants et son contact bienveillant a était ressenti par ces petits. En adoptant une posture au sol, une voix posée et une approche en douceur et selon l’envie de l’enfant ; Peter a su créer des moments inoubliables au sein de notre crèche.Le magicien

Nous pouvons citer l’exemple d’une petite fille qui ne parle plus depuis de longues semaines et qui lors du spectacle a participé de vive voix, ou encore des enfants qui ne savent pas se poser pour assister à un temps lecture qui là resteront captivés par ce qui se passe sous leurs yeux.

Encore maintenant, nous ressentons les enfants de cet instant au quotidien : les foulards deviennent des accessoires à faire disparaître, les enfants adorent la formule « abracadabra » et certains s’autoproclament même magiciens ou magiciennes. Par sa venue, Peter a su insuffler la magie attitude et il ne fait nul doute que cela restera longtemps.

Et nous alors, en tant que professionnels de la petite enfance, nous sommes enfin sentis reconnus dans notre métier et dans notre posture. Quel plaisir de voir un adulte adopter nos savoir-faire et être observateur afin de reproduire nos gestes pour ne pas inquiéter les enfants. Et enfin, les remarques admiratives de Peter sur notre métier ont suffi à continuer de nous faire rêver, et ce même après le spectacle.Un regard plein d'imaginaire

Pour conclure, Peter a su faire émerger de nouvelles émotions à ces petits êtres qui suffisent à refléter leurs besoins. Pourtant, il est compliqué de savoir gérer les émotions débordantes de ces jeunes enfants et d’accepter leurs évolutions au cours du spectacle (debout, fouiller dans le sac, piquer les rubans …). Pour finir, nous finirons avec une citation de Pascale MIGNON

Se risquer à accompagner des enfants vers le spectacle vivant, se risquer à avancer avec eux sur ses rives, c’est se risquer à une autre forme de rencontre et d’échange : l’émotion, le plaisir, le déplaisir, l’étonnement, l’inattendu en seront des ancrages.

Et cela, Peter Din est un des rares artistes à être venu au sein de la crèche à l’avoir parfaitement compris. « Merci Mr Peter !!! »

Équipe de la crèche des Z’Acrobates.

Pour lire les parties précédentes :

1ère partie : Bébé et la Magie…

2ème partie : Bébé et la Magie (suite)

 

 

 

À propos de l'auteur: peterdin

Comédien... et un peu plus ! Magicien, ventriloque, metteur en scène spécialisé pour les spectacles jeune public. Vice-président de la Fédération des Sociétés Magique (FISM). Auteur de livres de formation à la magie et aux spectacles pour les enfants, conférencier.

Laisser un commentaire